« Au-revoir qui ne… »

Écrire un poème de tel sorte que vous écrivez un vers et que le prochain rime et celui d’après ne rime pas. Pour être claire des « Rimes suivies = Rimes plates = Rimes jumelles => AABB ».

Première phrase:
 » Au-revoir qui ne signifiais pas un adieu « 

5 thoughts on “« Au-revoir qui ne… »

  1. Au-revoir qui ne signifiait pas adieu,
    Au-revoir qui ne signifiait pas la fin de nous deux.

    Une nouvelle étape s’ouvre à nous,
    Une nouvelle étape qui concerne nos personnes à bout.

    Il est temps de prendre les devants,
    Et de se laisser porter par le vent.

    C’est une prise de risque ?
    Peut-être, sûrement, mais il faut retirer nos masques,

    Cessez ces rituels et ces sourires de façade,
    Pour rechercher une nouvelle étape moins fade.

    Sortons de notre bulle confiné,
    Pour en face, la vérité regarder,

    Tu réfléchis, tu hésites, tu souris, tu pleures …
    Je ne peux m’y arrêter car maintenant il est l’heure.

    Mon train part bientôt et il est déjà tard,
    Je ne peux manquer cette occasion d’un nouveau départ.

    Quelle est la durée de mon voyage ? Quand reviendrai-je ?
    Quelle question ? Je tourne la page.

    Je vais explorer un nouveau livre sans toi,
    Et je ne peux présager ce que je découvrirai sur moi.

    C’est stimulant et enthousiasmant,
    Je pars le cœur léger … tout doucement …

    Au revoir, toi, nous deux,
    Sans peine, ni regret, jette ce masque malheureux si tu le peux …

  2. « Au revoir » qui ne signifiait pas un adieu,
    Derniers mots d’un artiste mystérieux,
    Qui disparut soudainement un jour,
    Annoncant cependant son potentiel retour.

    Un marginal qui fut très recherché,
    Par ses œuvres pourtant nombreux furent effrayés,
    Son travail bien trop souvent incompris,
    Ne laissant en effet que mort derrière lui.

    Un monticule de chair sanguinolente,
    Preuve d’une agonie cruelle et lente,
    Voilà la besogne terrible,
    De ce créateur invisible.

    « Au revoir », un soulagement épouvantant,
    Gravé dans le crâne d’un ancien commerçant,
    Dédicace du poursuivi bourreau,
    Qui, il l’a promis, reviendra bientôt.

  3. Au-revoir ne signifiera pas adieu
    Tant que je verrais l’avenir dans tes yeux

    A travers les écailles d’un pangolin
    Le monde s’est mis à s’articuler comme un pantin

    Nous voici tous enfermés dans nos maisons
    Sans pouvoir toucher le fond

    Les ateliers théâtres du samedi matin
    Nous apportaient beaucoup d’entrain

    Et voila que super Robert du fond de sa tanière
    Se met à partager des idées pleines de lumières

    En attendant le quatre heure
    Nous voici faire des rimes dans la bonne humeur

    Le temps est long,
    Mais finalement qu’est ce que c’est bon

    On en profite pour faire marcher les tablettes
    Pendant que maman joue la fliquette

    La télé marche à plein régime
    Pendant que nous on fait des rimes

    C’est pas toujours facile
    Mais on ne va pas devenir des fossiles

    C’est un gros marathon
    Mais nous, on a pas les jetons

    Corona
    Tu ne nous aura pas!!!!!

  4. « Au-revoir ne signifiera pas adieu »
    Tu n’as qu’à changer tes yeux

    Je pars juste un instant
    Pour me laver les dents

    Comme ces goélands blancs
    Ceux des falaises d’Ouessant

    Alors vous saurez
    Vous aimez

    nous serons à nouveau réunis
    Avec tous nos amis

    Et nous fêterons ensemble
    Jusqu’à ce que tout tremble

    Une fête digne des rois
    Ceux qui sont comme toi

    Amoureux, mutins
    Et doux comme les câlins

    Jamais cela n’arrêtera
    On se reconnaîtra

  5. « Au-revoir ne signifiera pas adieu »
    Cette dernière phrase à l’air mélodieux
    Résonne dans mon sang tumultueusement
    Depuis que ses yeux, opiniâtrement,
    Ignorent mes tourments et toute ma personne.
    Éloignés l’un de l’autre, le lion et lionne,
    Espèrent tristement le retour à la vie
    Du désert mortifère empêchant leur envie
    Passionnelle, embrasée de caresser la peau
    Douce et bienveillante, amoureuse plutôt.

Répondre à Louka et Elodie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *